Service Maritime et de Navigation d’Haïti

Présentation du SEMANAH

Le secteur maritime haïtien ne peut se développer sans la mise en place de structures adéquates conformes aux lois nationales, aux prescrits des accords internationaux et régionaux signés par Haïti. La création, par décret en date du 15 Mars 1982, du Service Maritime et de Navigation d’Haïti (SEMANAH) est en ce sens une preuve irréfutable de nos premiers efforts.

Institution spécialisée de l’Administration Haïtienne placée sous tutelle du Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications, le SEMANAH A été créé à un moment où, dans l’intérêt national, le transport maritime nécessitait un cadre institutionnel et donc un besoin d’organisation.

La mobilité croissante de personnes, de biens, de services et de l’information, dune part, et le développement des relations d’interdépendance entre les peuples de l’hémisphère américain, d’autre part, incitent le Secteur Maritime Haïtien à réagir avec toute l’efficacité possible à l’essor de ce principal vecteur des échanges par la Coopération et la Formation Continue de son personnel, hommes et femmes.Il est clair que les défis posés par l’évolution de l’industrie maritime aux nations insulaires les portent à trouver des mécanismes et à développer des stratégies pour s’adapter aux mouvements actuels. Ces mécanismes et stratégies relèvent de la compétence de l’Etat, et s’articulent autour des lignes directrices  de sa  politique envers ce secteur.

Mission et Structure du SEMANAH

Le SEMANAH a une mission de régulation et de contrôle des eaux maritimes haïtiennes, qu’il soit côtier, régional ou international.  Il agit suivant les directives de son Conseil d’Administration composé du :

  • Ministre des Travaux Publics, Transports et Communications, Président
  • Ministre de l’Economie et des Finances, Membre
  • Ministre des Affaires  Etrangères et des Cultes, Membre
  • Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, Membre
  • Ministre du Commerce et de l’Industrie, Membre
  • Directeur Général de l’Institution, Secrétaire du Conseil

Le SEMANAH joue donc un rôle important en aidant l’Etat à cerner dans son ensemble les multiples problèmes liés au domaine maritime.

Dans un  milieu en perpétuelle mutation et à côté de l’intensification des exigences, le SEMANAH joue un rôle de premier ordre dans la sécurité, la sûreté du transport maritime et la protection de l’environnement marin.  Cette mission s’exerce dans les limites de sa juridiction à travers sa structure fonctionnelle.  De plus, par son implantation territoriale, le SEMANAH offre un service public de proximité aux usagers de la mer.

Les attributions du SEMANAH sont fixées dans le décret le créant à savoir :
  •  Elaborer les projets de lois régissant la Marine Marchande ;
  •  Organiser la sécurité maritime par :
  • l’immatriculation des  navires et leur inspection périodique
  • la supervision de la construction des navires destinés à être immatriculés en Haïti
  • la surveillance des opérations de navires dans les eaux haïtiennes avec l’aide des Gardes-côtes
  • le contrôle des navires par l’Etat du Port
  • l’implantation et la gestion des aides à la navigation
  • Fixer et régulariser au besoin les taux et tarifs du commerce au cabotage
  • Promouvoir les affaires maritimes en Haïti.

Coiffées par la Direction Générale, cinq directions sectorielles assurent les services inhérents à la bonne marche de l’Institution :

a) La Direction Administrative  s’occupe de la gestion du personnel. Elle a également la responsabilité de la collecte des droits et frais sur les navires et de la préparation du budget de l’Institution.

b) L’Unité de Coordination  à laquelle est attribuée l’organisation du ‘’ Contrôle des navires par l’Etat du port’’ et des activités des bureaux établis dans les villes de province.  Elle assure donc, en collaboration avec la  Direction de la Sécurité Maritime et la Direction Administrative, le contrôle et la supervision des différentes représentations territoriales dans leur sphère d’actions.

c) La Direction de la Sécurité Maritime représente l’une des plus importantes directions du SEMANAH.  Elle réunit presque toutes les activités relatives aux mouvements des navires dans les eaux haïtiennes et également dans les ports de la région.  A part l’immatriculation des navires haïtiens, cette Direction englobe aussi  la réglementation du transport dans les eaux haïtiennes, l’enregistrement et le travail des Gens de mer nécessaire à la bonne conduite du navire et, la signalisation maritime ; trois éléments vitaux pour la sécurité de la navigation maritime.

d) La Direction de la Coopération et des Affaires Maritimes est appelée à promouvoir le développement intégré des activités maritimes par la formation, l’établissement d’une flotte marchande en Haïti, la coopération nationale, régionale et internationale.

e) La Direction de la Protection du Milieu Marin créée pour montrer l’importance accordée par l’Etat à la protection de l’environnement marin a pour attributions de prévenir et de lutter contre toutes sortes d’affectations néfastes de l’environnement. Elle englobe les services de radiocommunication, de météorologie et le Centre Opérationnel de Recherche, de Surveillance et Sauvetage (CROSS).

Données chiffres clés :

Nombre de bureaux territoriaux : 15

            Nombre de navires immatriculés : 802

            Nombre de marins enregistrés : 15 nouveau et 17 renouvelés

            Nombre de phares : 14

            Nombre de Feux d’Alignement :  3 couples

            Nombre de feux d’Atterrissage : 3 unités

Dans sa sphère d’actions le SEMANAH se trouve paralysé par l’absence de législation maritime.  Les nombreux traités internationaux auxquels la République d’Haïti a adhéré, particulièrement les conventions de l’OMI, ne sont pas insérés dans notre droit positif.

(Texte rédigé par le Service Maritime de Navigation d’Haïti)

Commentaires