Ministères Organismes

Discours du Secrétaire D’Etat aux Finances, Monsieur Ronald Décembre, à la séance inaugurale de la 19ème réunion annuelle du réseau francophone TrainForTrade.

Monsieur le Directeur Général de l’APN ;
Monsieur les Représentants de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement ;
Monsieur les Représentants des Pays du réseau portuaire francophone ;
Mesdames et Messieurs les Cadres de l’Autorité Portuaire Nationale ;
Distingués Invités ;
Mesdames, Messieurs.

Tout d’abord, je voudrais excuser le Ministre de l’Economie et des Finances qui, malgré l’intérêt qu’il manifeste pour une telle question, ne peut être présent parmi nous aujourd’hui à cause d’une obligation de dernière heure liée à sa charge à laquelle il n’ a pu se soustraire.

Il m’a demandé de vous souhaiter une fructueuse besogne.

C’est avec un grand intérêt que, au nom du Gouvernement de la République, et au nom du Ministre de l’Economie et des Finances, qui est aussi Président du Conseil d’Administration de l’Autorité Portuaire Nationale (APN), que j’accueille la tenue à Port-au-Prince de la 19ème réunion de coordination annuelle du réseau francophone de gestion portuaire. Ce sera aussi l’occasion de faire le bilan des activités de formation en gestion moderne des ports à travers le Programme « Train For Trade » de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement.

Qu’il me soit permis de saluer les représentants de la (CNUCED) et ceux des autres États membres du réseau qui ont fait un très long déplacement pour situer, de par leur présence, l’évènement dans le cadre des grands engagements internationaux. Il y a là, de toute évidence, l’expression d’une ferme et profonde détermination à élever Haïti à la hauteur des exigences de l’appartenance à la grande famille des institutions maritimes et portuaires et, ainsi, donner toute sa signification à la présence de la République d’Haïti au sein de la CNUCED et des autres institutions spécialisées de l’Organisation des Nations Unies.

Je suis particulièrement fier d’être en si bonne place pour vivre cette rencontre avec des partenaires francophones sous l’égide de la CNUCED et, pour ce privilège, je voudrais présenter mes vives félicitations à la Direction Générale de l’APN, à ses cadres et techniciens et à tous ceux du secrétariat du réseau francophone qui, de leur côté, ont aussi consenti des sacrifices et conjugué leurs efforts pour la réalisation de cette 19ème réunion annuelle de coordination du réseau portuaire francophone.

Cet évènement intervient aussi à point nommé, il coïncide aussi avec la décision par Haïti de se lancer résolument dans la modernisation de la gestion portuaire par la création d’une instance de régulation du secteur et l’apparition d’opérateurs privés de gestion des ports.

Mesdames, Messieurs ;

Le secteur portuaire connaît de nos jours de profondes mutations ; mutations à la fois structurelles et fonctionnelles. Nous voulons parler de : la mise en service des porte-conteneurs de la 3ème génération, l’augmentation de la capacité du canal de Panama, la tendance renforcée à l’établissement de ports de transbordement, le pragmatisme du transport intermodal. Dès lors, les communautés portuaires n’ont pas manqué de se doter de ports performants, capables de constituer des atouts majeurs de développement économique et social. L’enseignement qui se dégage des réformes initiées depuis déjà plus d’une dizaine d’années dans le milieu du commerce international et du transport maritime révèle la nécessité de mettre en place et de renforcer les réseaux de formation moderne. Ainsi s’explique la présente réunion qui s’ouvre aujourd’hui.

Ces échanges de réflexions vont certainement permettre de mieux connaitre les circuits du commerce international et d’établir un programme d’infrastructures compatibles avec les besoins du pays en matière d’accueil du fret et des navires, notamment de gros porte-conteneurs.

Les défis sont énormes. La formation reste le plus authentique porteur de changement, le plus probant facteur de revalorisation des ressources humaines. En organisant cette formation ave l’appui de la CNUCED, l’APN fait preuve de sa capacité à accepter les réformes et à les mettre en œuvre.

Mesdames et Messieurs ;

Le Chef de l’Etat a plus d’une fois renouvelé son engagement à conduire une politique de renforcement des compétences dans tous les domaines nécessaires au développement du Pays et a instruit le Gouvernement de la République de tout mettre en œuvre pour créer un cadre incitatif à l’extension des filières et l’amélioration de la formation professionnelle.

Ainsi, je crois pouvoir, ici, affirmer les dispositions du Gouvernement de la République à appuyer les initiatives visant la mise en valeur des ressources naturelles du pays. Il ne peut en être question sans les installations et l’encadrement appropriés. Vous comprenez, alors, ma satisfaction d’enregistrer cette articulation des actions de l’APN aux activités de valorisation des ressources.

J’encourage enfin tous les partenaires du secteur portuaire haïtien, ainsi que les employés et cadres de l’Autorité Portuaire Nationale, à faire montre d’opiniâtreté et de perspicacité pour modeler l’avenir par la poursuite de réformes essentielles unanimement perçues comme une contribution significative du secteur portuaire dans la construction d’une meilleure Haïti pour tous.

J’encourage toutes les entités engagées dans cette belle entreprise de diffusion de la connaissance, sous l’égide de la CNUCED et au sein du réseau francophone à toujours investir leur temps, leur énergie, leur connaissance et leur savoir-faire pour faciliter la réalisation de la mission du réseau.

Distingués Invités ;

En vous remerciant d’être au rendez-vous ici, aujourd’hui, je vous souhaite aussi le plus grand succès dans vos travaux et un agréable séjour, surtout à ceux qui nous viennent d’Europe et d’Afrique.

Au nom du Gouvernement Haïtien et de la Patrie Commune, je déclare ouverts les travaux de la 19ème réunion de coordination annuelle du réseau francophone de gestion portuaire Train For Trade de la CNUCED.

Merci

El Rancho 5 avril 2017

Commentaires