L’APN accueille la troisième mission du GPMH dans le cadre de la réforme.-


Dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme du secteur portuaire, le Directeur Général, Monsieur Alix CELESTIN et son Adjoint, Monsieur Erick Smarcki CHARLES accompagnés d’une vingtaine de cadres de l’institution ont accueilli, à la salle de conférence de l’ Autorité Portuaire Nationale (APN) ce lundi 9 janvier durant environ deux heures, la troisième mission du Grand Port Maritime du Havre (GPMH), dirigée par Monsieur Thierry TOUBHANS.

Rappelons que la mise en œuvre de cette réforme qui vise, entre autres, la scission de l’APN en deux entités, l’Autorité Nationale de Régulation Portuaire (ANAREP) et la Société Nationale de Gestion et d’Exploitation des Ports Publics (SONAGEPP), a donné lieu à la création de six (6) commissions, lors des deux premières missions et à la réalisation du projet de rénovation du port du Cap-Haïtien.

Les travaux de cette mission qui s’étendent du 08 au 14 janvier visent un triple objectif :

  • Poursuite des travaux avec les différentes commissions
  • Réflexions sur le fonctionnement des structures ANAREP et SONAGEPP
  • Présentation des Avancées du projet du port du Cap-Haïtien

Ces trois points ont été discutés afin d’apporter les corrections le cas échéant. Les discussions furent très animées, des éclairages sont apportés tant par le Directeur Général que par M. TOUBHANS notamment des précisions sur le statut des employés de l’APN après la scission de l’institution en deux entités : ANAREP et SONAGEPP.

Dans le cadre de la coopération avec le GPMH est née une heureuse initiative, nous a appris M. TOUBHANS, visant un partage d’expérience entre les directeurs de l’APN et leur homologue français du Grand Port Maritime du Havre. Une stratégie qui aura pour vertu de mieux armer nos directeurs en vue de faire face aux défis futurs de la réforme ; des défis déjà rencontrés et résolus au GPMH.

Suite aux discussions, une commission de haut rang va être formée en vue de se pencher sur certaines préoccupations exprimées.

CIDOP

Commentaires